Charles Aznavour semble faire une liaison honteuse en Haiti

Cher voisin votre Napoléon diffère de celui que les miens ont souffert
July 23, 2017
Haiti: gare aux vautours déguisés en colombes
January 13, 2018

Charles Aznavour semble faire une liaison honteuse en Haiti

Cher monsieur Charles Aznavour,

Je fus fort étonné d’apprendre que vous serez en spectacle parmi les Haïtiens enrichis, le 29 décembre prochain. Il appert que votre hôte n’est nul autre qu’Olivier Martelly, fils de l’amuseur public que la France et les Clintons imposèrent au peuple haïtien à titre de Président fantoche de 2011 à 2016, par l’entremise d’élections frauduleuses et violentes. C’est durant ce lapse de temps que la famille Martelly, jadis modeste, rejoignît les enrichis d’Haïti.

Voyez comment les internautes haïtiens commentent votre surprenante et troublante apparition autour de tels personnages.

Sur le site du Nouvelliste, le plus ancien journal du pays, l’un d’eux écrivit ce qui suit : « Olivier Martelly continue de blanchir les recettes des vols de Petro Caribe. Il doit avoir beaucoup de clients. Le prix de son concert est un mystère mais il attend 2000 personnes. Je parie que les grands commis de l’état y serons tous avec leur clique que le billet sera payé par les services publics. Rien à craindre la salle est déjà comble grâce à nos taxes ».

Cher monsieur Aznavour, je ne vous apprendrai rien en précisant que les contribuables appauvris d’Haïti, ne sont pas ceux-là qui viendront vous voir dans les hauteurs de Petion-Ville bien que se soient en effet leurs précieuses Gourdes détournées qui feront les frais.

Pour moi-même qui me rappelle avoir échangé avec vous une brêve salutation amicale un jour d’hiver au centre-ville de Montréal, il me sera triste de devoir désormais associer tout souvenir d’un de mes artistes préférés avec cette troublante photo qui circule sur le web, celle où l’on vous voit marcher aux côtés d’Olivier Martelly.

Fabio Lobo Lobo, 45 ans, fils de l’ex-président hondurien Porfirio Lobo, fut arrêté à Port-au-Prince pendant une opération anti-drogue menée par la DEA et les autorités haïtiennes, en mai 2015, alors qu’il était en compagnie de son copain et partenaire Olivier Martelly.

La semaine écoulée, la justice américaine condamnait à 18 ans de prison pour trafic de stupéfiants Francisco Flores de Freitas et Efrain Antonio Campo Flores, deux autres associés d’Olivier Martelly. Co incidemment, ces deux neveux de la première dame du Vénezuela ont eux aussi été appréhendés en visitant leur ami à Port-au-Prince.

Définitivement, M. Aznavour, en cette fin d’année 2017, vous avez choisi une bien mauvaise compagnie!

Tout de même je vous souhaites un séjour sans drame et de pouvoir retourner en Haiti, très bientôt, dans de meilleures conditions.

Sincèrement,

Jafrikayiti

podyab!

1 Comment

  1. Jafrikayiti Jean Elissaint Saint-Vil says:

    MARTELLY – Ce nom fout la merde avec des spectacles indécents sur l’ile depuis l’époque esclavagiste… Ils font parti des Békés sans vergogne d’Haiti.

    “Il s’était formé à la capitale une société dont le but était de se livrer aux divertissements décents, tels que bals, musique, etc. Dirigée par le général Bonnet, avant la réunion du Nord, elle était composée de la plupart des commerçants nationaux et autres citoyens, et des Français que nous venons de nommer, Conpil, MARTELLY, etc. .

    ..les commerçants étrangers, consignataires, se voyant menacés de la perte de leurs patentes et de leur position dans le pays ou ils faisaient des affaires fructueuses, durent être émus par toutes les paroles prononcées contre eux…Ils adressèrent aussi leurs doléances à ce pouvoir qui devenait en quelque sorte l’arbitre de la solution désirée. Parmi ces étrangers, figuraient en première ligne les sieurs Goupil, MARTELLY, Duroure et autres Français….

    Félix Darfour accusait Boyer de vendre le pays aux Blancs, qu’il se faisait le défenseur inimitable des gens d’affaires, des petits commerçants, en un mot, de la bourgeoisie haïtienne naissante, les officiels en conclurent que Darfour voulait susciter des divisions de couleur dans le pays, fomenter la guerre civile et renverser le gouvernement.

    Darfour fut arrêté et jeté aux fers le jour même, condamné à mort le lendemain par la cour militaire et exécuté le surlendemain, le 2 septembre 1822.
    http://www.forumhaiti.com/t13753-felix-darfour-l-africain-qui-tenta-de-sauver-haiti-des-delires-de-boyer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *